Imprimer cette page

Département MADELEC

Untitled document
Département Matériaux et dispositifs pour l'électronique


Responsable : Denis MENCARAGLIA

Le département MADELEC (MAtériaux et Dispositifs pour l'ELECtronique) regroupe les trois équipes du laboratoire travaillant dans le domaine des matériaux appliqués à différents types de dispositifs pour l'électronique (photovoltaïque, capteurs, détecteurs et dispositifs de connexion et de coupure). Les matériaux étudiés vont des semi-conducteurs et semi-isolants aux supraconducteurs et composites pour les équipes SCM (Semi-conducteurs en Couches Minces) et MDMI (Matériaux et Dispositifs : des Micro-ondes à l'Infrarouge). L'équipe CE (Contacts Electriques) s'intéresse aux matériaux métalliques et/ou organiques en couches minces utilisés pour les contacts électriques bas-niveau et de puissance. Le département comprend par ailleurs un axe transverse "Microscopies en Champ Proche".

Les activités du département MADELEC couvrent un spectre très large et vont de recherches plutôt fondamentales à des recherches plus appliquées en lien étroit avec des problèmes industriels. Les thèses soutenues dans le département relèvent des deux écoles doctorales STITS de l'Université Paris Sud 11 et SMAE de l'Université Pierre et Marie Curie.

Grâce à la dynamique entre les équipes du département et aux efforts des chercheurs pour mettre en commun leurs moyens de caractérisation, plusieurs plateformes sont disponibles. Les différents développements réalisés à partir de la microscopie en champ proche ont permis de mettre en place un axe transverse du département sur ce thème. Aujourd'hui, la plateforme microscopie en champ proche comprend trois systèmes AFM complets, dont un dédié aux échantillons de grandes dimensions et un fonctionnant sous vide ou en atmosphère contrôlée. De même une plateforme caractérisation physico-chimique des matériaux et surfaces a été constituée comprenant un spectromètre UV visible et un spectromètre IR, un mesureur d'angles de contacts, deux profilomètres (optique et mécanique) et un système de spectroscopie électronique XPS/AES a été acquis en 2010. Ce dernier a été complété en 2012 par l'achat d'une source UV (UPS) et d'un canon C60 permettant l'abrasion de polymères. La possibilité d'exploiter et combiner ces techniques de spectroscopies sous ultra vide et de microscopie en champ proche avec les divers bancs de caractérisations spécifiques des équipes constitue un atout exceptionnel pour le laboratoire.